Témoignage d'une mormone

Le témoignage d'une mormone

 

 

                Comme nous l'avions dit dans nos synthèses personnelles, nous avons tenté d'entrer en contact avec des jeunes filles mormones. L'une d'elle vient tout juste de nous répondre ! Ce témoignage montre le point de vue des mormons sur leur propre religion. Ils se considèrent bien évidemment comme faisant partie d'une religion tout à fait commune et même comme la religion "véridique". Voici son témoignage :

 

"Je viens de l’Utah, près de la capitale Salt Lake City. Mon père est banquier et ma mère est femme au foyer. J'ai un frère de vingt-cinq ans et sa femme, une soeur de vingt-deux ans et son mari, et aussi un petit frère de quinze ans. Comme les autres membres de l’Église, j'y vais le dimanche pour trois heures. Comme j’ai été élevée dans l'Utah où il y a beaucoup de Mormons, la plupart de mes amis sont Mormons mais quelques uns ne le sont pas. En fait, ma meilleure amie n'est pas mormone. Nous parlons de la religion parfois, je sais qu' elle est croyante et elle sait que je le suis aussi.

Les ancêtres de ma mère sont européens et ils ont entendu les missionnaires Mormons enseigner l’évangile. Donc, ils ont déménagé aux Etas-Unis dans aux années 1800. Du côté des parents de mon père, ma grand-mère était Mormonne, et mon grandpère ne l’était pas. Après des années, mon grand-père a décidé que l’église que ma grand-mere aimait tant était vraie, alors il s’est baptisé. J’ai l’intention d’être Mormonne le reste de ma vie. Si j’ai des enfants, je veux leur partager mes croyances.

Je n’appartiens pas du tout à ce que les Français appellent une « secte », en anglais un « cult ». (C’est ce qu’on dit quand après le lavage de cerveau, n’est-ce pas !?). En plus de la Bible on a un autre livre saint, qui s’appelle le Livre de Mormon ; Mormon était un chef religieux d’autrefois, tel Moïse ou Ésaïe, et a édité ce livre d’écrits saints comme la Bible—c’est par rapport à ce livre qu’on nous appelle « Mormons ». On est Chrétiens. Si quelqu’un ne veut pas faire partie de notre église on est libres de partir, de ne plus assister aux réunions de culte, de faire rayer son nom de la liste des inscrits. Il est vrai que c’est une religion évangélisante, et qu’on a un fort sens communautariste et d’entraide, mais je vois cela comme un atout. Comme pour toute religion il y a beaucoup de règles à suivre, et pas mal de stéréotypes.

Par ailleurs, chez nous il y a à peu près 5 millions de membres de notre communauté et plus de 6 millions en dehors des Etats-Unis. On est bien connus en Amérique latine, et tout récemment le monde commence à être plus curieux de savoir notre histoire, d’autant plus que l’un des deux grands candidats du parti républicain aux présidentielles cette année, Mitt Romney, est Mormon. Il est probable que Romney représente les Républicains contre le Président Obama, un Démocrate, alors sur la gauche ; vu l’instabilité des marchés et les problèmes socio-économiques dans les pays de l’Occident, Romney a des chances de tirer bien son sort, ce qui mettrait un Mormon en tête de l’une des superpuissances les plus influentes de monde. Les Mormons sont en général assez conservateurs (s’inclinent vers la droite), mais l’Église n’exige pas d’appartenance de parti—c’est un cas de conscience.

Comme d’autres chrétiens, nous croyons en Jésus-Christ, on croit que Jésus reviendra sur terre. Personne ne sait que cela se produira, alors on essaie de mener une vie de bonté, de bonnes œuvres.

Il y a un sacrement chez nous qui s’appelle le baptême pour les morts. Ca a l’air très morbide, n’est-ce pas ? Pour mieux le comprendre, je l’explique par rapport à la doctrine catholique qui veut que ceux qui quittent ce monde sans le baptême ou les autres sacrements, ne pourront pas entrer au paradis. Comme cela ne permettrait qu’à très peu de gens d’y entrer, on croit que Dieu, miséricordieux, doit permettre à tous de rejeter ou d’accepter l’évangile de Jésus-Christ – que ce soit dans cette vie ou dans celle qui suit. Mais pour être juste, par définition, Dieu commande aussi que ceux qui veulent suivre le Christ fasse signe par le baptême. Pour ceux qui meurent sans pouvoir le faire auront l’occasion de le faire dans l’au-delà, mais quelqu’un ici-bas peut faire les sacrements pour eux par procuration.

 

Enfin, Paris est merveilleux! J’adore la ville, et j’aime la France. J’aime le français aussi et voudrais parler couramment. J’aimerais retourner en France un jour, peut-être pour faire des études ou travailler.

Bonne journee! "

 
 
Kristine Wait.
 
 
 
 
  • CONCLUSION DE CETTE DEUXIEME PARTIE

 

 

Lorsque l'on lit les pages de cette deuxième partie on ne peut s'empêcher de comparer la religion mormone au catholicisme. Elle nous apparaît assez similaire. En effet, la religion mormone pratique les même rites et sa croyance reste proche de celle des catholiques et même des chrétiens. Les mormons croient en l'ancien et le nouveau testament et ne remettent pas en cause l'existence de Jésus Christ comme l'unique messie, enfant de Dieu. Seule leur vision de la trinité diffère.

 

 

Les valeurs qui régissent la vie des mormons sont également comparables à celles pratiquées par les chrétiens Américains. Cependant on peut remarquer qu'ils portent une plus grande attention à la famille en général.

 

 

Cependant, nous allons découvrir d'autre aspects et d'autres rites moins connus et qui sont vraiment spécifiques à la religion mormone. Ils montrent alors un autre visage plus sombre et moins connu de cette religion, la différenciant des religions habituelles.