Médias

Les Mormons dans la sphère médiatique

 

          Au fil du temps, les mormons ont acquis un poids politique aux Etats-Unis. Ils y sont d’ailleurs devenus la quatrième religion la plus importante. L’expansion de la religion mormone est fulgurante et atteint de nombreuses sphères de la société. C’est le cas avec Mitt Romney et John Huntsman, deux mormons qui concourent à la présidentielle. Mitt Romney est l’actuel favori de l’investiture républicaine. Certains affirment que les mormons sont convaincus qu’ils doivent être présents dans l’espace politique pour mettre en place le changement préalable à la venue du fils de Dieu sur Terre

 

Cependant, dans le climat de la campagne présidentielle, pour préserver leur image et mettre toutes les chances de leur côté, les mormons masquent leur vision du monde futur et leurs rituels religieux.

 

Mitt Romney, est un républicain, ancien gouverneur du Massachussetts et multi-millionnaire, appartient à l’une des plus anciennes familles mormones. Officiellement, il n’est pas soutenu par l’Eglise mormone mais il ne cache rien de ses convictions religieuses. 

mitt-romney-1.jpg 

Aujourd’hui, Mitt Romney excelle dans les débats politiques, possède plus de fonds que ses adversaires. Il est considéré comme le plus apte à battre Barack Obama, mais il lui manque le soutien des électeurs. Après des mois de campagne, il n’a pas réussi à faire bouger les sondages et rassemble péniblement un quart des voix pour les primaires républicaines. Sans doute à cause de sa religion.

 

John Huntsman a choisi la stratégie inverse, à la vue des mauvais sondages de son adversaire. Il minimise l’importance de la foi dans sa campagne, sans pour autant convaincre les électeurs.

 

Plus récemment, on notera le succès mondial de la quadrilogie de livre Twilight écrit par Stephenie Meyer, une mormone. Le succès de ses livres a procuré un large écho à sa religion. Dans ses romans, une histoire d’amour puritaine respecte tous les codes mormons, notamment l’abstinence avant le mariage. Dans le même registre, de nombreuses célébrités sont mormones, comme Katherine Heigl, David Neeleman, fondateur de JetBlue ou encore Kim Clark, ex-doyen de la Harvard Business School.

 

Comme nous l’avons vu, les mormons sont sur le devant de la scène internationale mais peut-être insuffisament ! Ils ont en effet lancé l’an dernier une grande campagne de publicité télévisée et d’affichages, dans le but de promouvoir leur image. On peut y voir une surfeuse hawaiienne, un cycliste asiatique, un sculpteur africain qui parlent de leurs passions et de leurs valeurs avant de conclure avec fierté : « Je suis mormon ».

 

La mormonmania est tellement présente que grâce à de fortes dépenses en achats de mots clés, la recherche des mots "copain", "activité en famille" ou "musique" via la version anglaise de Google aboutit invariablement au site mormon officiel, dans les 5 premiers résultats.

 

Cependant, les Saints des Derniers Jours restent mal-aimés. Selon les sondages, un électeur sur quatre environ se dit hostile à un candidat mormon. Ce chiffre est stable depuis les années 1960. Ils sont considérés comme une « bande d’hérétiques » par la droite religieuse américaine et comme d’« affreux réactionnaires » par la gauche. En effet, personne n’est rassuré à l’idée que leur leader prenne directement ses consignes auprès de Dieu. Aux Etats-Unis d'Amérique, seuls les musulmans et les athés sont plus impopulaires.

 

 

  •  CONCLUSION DE CETTE TROISIEME PARTIE

 

La religion mormone présente certains aspects qui la rendent singulière. La plygamie tout d'abord; même si elle est aujourd'hui abolie de la religion mormone, certains fondamentalistes la pratiquent encore. Cela leur a valut beaucoup de problèmes et de controverses. Cette assimilation à la polygamie demeure une source de problèmes et de controverses dans l'opinion publique.

 

Ensuite, la cérémonie du baptème des morts reste, selon nous la pratique la plus étrange des mormons. Elle nous parait malsaine car elle est à l'encontre d'une certaine éthique dans le respect des morts et des individus. C'est un rite secret qui fait devenir mormons les morts sans leur consentement ou celui de leurs familles. On ne peut s'empecher d'y voir une forme de "conquète post mortem" du monde pour faire de l'Eglise mormone une idéologie mondialisée. Cependant ces pratiques sont acceptées par les mormons qui les jugent comme un "cadeau" et l'entretiennent d'ailleurs par la pratique de la généalogie qui peut les justifier.

 

De plus, les missionnaires de l'Eglise mormone perpétuent le mouvement d'évangélisation à travers le monde, une sorte de "promotion" de la religion que l'on peut contester.

Les fidèles toujours plus présents dans différents médias, promeuvent la religion mormone en essayant d'atténuer la mauvaise réputation qu'elle endosse depuis sa création. 

 

Enfin, les mormons sont soumis à des règles de vie strictes que la plupart des occidentaux jugent obsolètes et puritaines à outrance.

Ces dérives assimilent l'Eglise mormone à une secte qui ne cesse de croitre et compte déjà 14 millions de membres à travers le monde.